You are currently browsing the category archive for the ‘Quote’ category.

« Peut-être alors nous pardonnera t-on de nous entêter à prendre soin de nos mots. Ce n’est pas un refus de plaire. Il n’y a là aucune obstination, aucun dédain, aucun exil… aucune colère. Parce qu’une conscience électrifiée par la beauté – n’est-ce pas là le but et l’emblème et la fin de tout amour réussi?

As tu peur ? »

In Fiction and the Figures of Life, de William H. Gass (1970)

-« Il ne s’agit plus seulement de faire un cinéma différent, que le cours de l’Histoire réelle rend de plus en plus difficile, mais de sauver avec la « magie » du cinéma sa capacité d’être quelque chose de plus, contre le « déjà filmé », le simulacre hyper-réel et publicitaire, plus vrai que l’original disparu de longue date: « le cinéma contemporain » est le lieu d’un tel dilemme. »

-« Modernité, critique, réflexion sont des termes liés, leurs objets sont les mythes qui ont perdu leur substance. Au cinéma, il s’agissait de détruire l’usine de rêve, le « silver-screen« . Mais dans un monde où grâce à la télévision, et à tout ce dont elle n’est que le symptôme, l’illusion n’existe plus, l’illusion cinématographique également devient objet de nostalgie, comme le rêve d’un monde sans rêve. »

Youssef Ishaghpour, Cinéma contemporain. De ce côté du miroir, Essais, Éditions de la différence, 1986, p.8-9.

Archives

Archives

https://twitter.com/#!/PiloteAbilene