You are currently browsing the category archive for the ‘William H. Gass’ category.

« Peut-être alors nous pardonnera t-on de nous entêter à prendre soin de nos mots. Ce n’est pas un refus de plaire. Il n’y a là aucune obstination, aucun dédain, aucun exil… aucune colère. Parce qu’une conscience électrifiée par la beauté – n’est-ce pas là le but et l’emblème et la fin de tout amour réussi?

As tu peur ? »

In Fiction and the Figures of Life, de William H. Gass (1970)

Publicités

Archives

Archives

https://twitter.com/#!/PiloteAbilene